Quel fluide caloporteur faut-il utiliser en pressurisé ?

Pour une installation en pressurisé, il ne faut pas utiliser d’eau du réseau dans le fluide caloporteur, car celle-ci contient du chlore qui entraîne une corrosion des métaux et donc de l’échangeur thermique du panneau (dans le cas du panneau Wave uniquement), ainsi que des parties métalliques du système thermique en local technique (raccords cuivre, laiton, soupape, échangeur ballon…). L’utilisation d’eau du réseau dans le circuit fermé pourra accélérer la formation de boue dans le circuit.

Le fluide caloporteur doit être un mélange de glycol et d’eau déminéralisée. Nous ne pourrons garantir une installation qui n’a pas été mise en service avec de l’eau déminéralisée.

Utilisez donc du glycol pré-mélangé, qui contient déjà de l’eau déminéralisée et des anti-oxydants.

Le pourcentage de glycol du fluide caloporteur de l’installation dépend de la région. En France, il est indiqué en tant que de besoin, que l’installateur est tenu de se conformer aux prescriptions de l’ENN1991 1-6 clause 6.1.3.2 qui indique la témpérature minimale à prendre en compte, à savoir :

Quel type de conduites faut-il utiliser entre les panneaux et le local technique ?

Les panneaux DualSun ayant une température de stagnation basse (80°C), l’usage de multicouche isolé est préconisé pour réaliser le circuit solaire d’une installation DualSun. Le multicouche permet de réduire les coûts, il faut cependant faire attention à bien isoler les conduites et les joints et à les protéger des rayonnements UV en utilisant un isolant avec parement anti-UV.

L’utilisation de cuivre ou d’inox est bien sûr également possible, tout en sachant que le cuivre est coûteux et difficile à poser, et que les annelures des conduites inox piègent l’air dans le circuit.

Comment est pilotée la résistance ballon? Par la régulation? Est-il nécessaire d’avoir un fonctionnement heures pleines / heures creuses?

La résistance intégrée dans les ballons solaires fonctionne généralement via un thermostat intégré, et est indépendante de la régulation.

Il n’est pas indispensable d’installer un dispositif de fonctionnement en heures pleines / heures creuses, cependant cela peut vous permettre de payer votre électricité moins cher (en utilisant la résistance uniquement pendant la nuit par exemple).

De plus l’utilisation de la résistance électrique uniquement la nuit présente l’avantage de laisser la priorité au chauffage du ballon par les panneaux solaires dans la journée, ce qui permet de tirer un meilleur avantage des panneaux solaires.

*NB : Pour garantir un bon fonctionnement du circuit solaire, il faut bien s’assurer que la résistance soit au-dessus de l’échangeur solaire. Ceci empêchera le bas de ballon d’être chauffé par la résistance, permettant ainsi une chauffe solaire. Il faut donc bien veiller à ne pas installer une résistance en bas de ballon : ceci empêcherait un bon fonctionnement du circuit solaire. La plupart des ballons solaires bien conçus respectent bien cette contrainte.

Comment dimensionner le volume d’eau d’un ballon ?

Lors du dimensionnement du volume d’un ballon, on distingue deux cas:

  1. les ballons avec un appoint intégré dont le volume est égal à 1,5 fois le besoin ECS journalier exprimé à 50°C
  2. les ballons avec un appoint externe dont le volume est égal au besoin ECS journalier exprimé à 50°C

À titre d’exemple, pour un bâtiment ayant besoin de 500 litres d’ECS par jour à 50°C, il faudra un ballon d’un volume de 750 litres dans le cas d’un appoint intégré ou de 500 litres dans le cas d’un appoint externe.

Source: Chauffe-eau solaire en habitat individuel, conception et dimensionnement, juillet 2013, ADEME.

Est-il possible d’installer le ballon solaire à l’horizontal ?

Nous déconseillons l’utilisation de ballons horizontaux (hors application thermosiphon). En effet, la stratification (c’est à dire le fait que l’eau chaude monte alors que l’eau froide descend) d’un ballon horizontal est nettement moins bonne qu’un ballon vertical. Or cette stratification permet un meilleur bilan calorimétrique de l’installation.

Est-ce que DualSun est compatible avec le CET Vitocal (Viessmann) ?

Le panneau DualSun est bien compatible avec un système VIESSMANN tel que le VITOCAL.

Pour mettre en oeuvre nos panneaux sur ce type d’équipement, il faut bien évidemment s’assurer de prendre la version compatible avec un système solaire.

Nous prenons ici l’exemple du VITOCAL 242G dont la documentation technique est disponible ici.

Comme le mentionne cette documentation, le stockage de préparation ECS dispose d’un échangeur pour le solaire. Il est possible de raccorder hydrauliquement des panneaux DualSun sur ce dernier.

 

Des accessoires solaires indispensables sont disponibles en complément de ce type de système:

  • un vase d’expansion de 25 L ce qui convient jusqu’à 10 panneaux Spring. Il faut bien respecter les consignes de gonflage du vase en fonction de la typologie de l’installation.Ces dernières sont retranscrites dans le mémo de mise en service d’un système pressurisé avec des panneaux hybrides DualSun.
  • une soupape de sécurité de 3 bars également compatible avec nos panneaux dont la pression maximale admissible est de 1,2 bar.

 

Les deux systèmes sont bien compatibles. Néanmoins, pour une production optimale des panneaux solaires, il faudra accorder une importance particulière à la logique de régulation du solaire via la régulation VIESSMANN. Ceci afin que le solaire puisse apporter un maximum de calories (DT ON/OFF, logique d’enclenchement et de fonctionnement de la relève).

DualSun ne pointe aucun point qui amènerait à une restriction de garantie sur son panneau lorsque mis en oeuvre avec ce type de système. Le respect des consignes générales liées à la mise en service de nos panneaux restent à respecter pour que nos garanties s’appliquent.

Combien de panneaux installer selon la zone géographique ?

Dans la moitié nord de la France, au-dessus de Lyon/Bordeaux (limite du 45ème parallèle), nous préconisons 1,5 panneau/personne selon les besoins en ECS.

Dans la moitié sud de la France, en-dessous de Lyon/Bordeaux (limite du 45ème parallèle), nous préconisons 1 panneau/personne selon les besoins en ECS.

Notre logiciel de dimensionnement MyDualSun vous donnera toutes les informations souhaitées en fonction des spécificités de votre projet. N’hésitez pas à faire votre étude pour un projet solaire sur https://my.dualsun.com/.

À quoi correspond le ratio d’ECS de 75 L/ personne (du besoin, du stockage), et à quelle température ?

“Les besoins journaliers moyens par personne sur une année sont en moyenne de 56 ± 23 litres à 40°C, soit 35 ± 14 litres à 55°C pour une température moyenne annuelle d’eau froide de 16°C.”

Source: Les besoins d’eau chaude sanitaire en habitat individuel et collectif, ADEME.
Lien: http://www.ademe.fr/sites/default/files/assets/documents/besoin-eau-chaude-sanitaire-habitat-individuel-et-collectif-8809.pdf

Sachez que sur notre logiciel de dimensionnement MyDualSun, les simulations sont faites pour un tirage d’eau d’une température moyenne de 45 °C. C’est la raison pour laquelle nous préconisons de déterminer le volume de stockage à raison de 75 litres par personne.

Faut-il installer un mitigeur eau chaude / eau froide en sortie du ballon solaire DualSun?

Les DTU en vigueur imposent l’installation d’un mitigeur eau chaude / eau froide en sortie des ballons solaires, donc OUI nous préconisons l’installation d’un mitigeur en sortie du ballon solaire.

Il faut cependant avoir en tête que ce dispositif n’est pas forcément indispensable en DualSun car avec nos températures de stagnation plus faibles qu’en solaire thermique, les ballons solaires ne dépassent jamais les 65°C.