Y’a-t-il un risque de choc thermique si de l’eau froide est injectée dans les panneaux chauds ?

Non, il n’y a aucun risque de choc thermique.

Lors de la certification thermique SolarKeymark, les modules sont testés selon la norme ISO9806. Un des tests est dédié au chocs thermiques internes. Extrait de la norme :

“Les capteurs peuvent occasionnellement, lors de journées chaudes et ensoleillées, faire l’objet d’une admission subite de fluide caloporteur froid entraînant un choc thermique interne important, par exemple après une période d’arrêt lorsque l’installation est remise en service alors que le capteur est à la température de stagnation. Le présent essai a pour objectif d’évaluer la capacité d’un capteur à résister à de tels chocs thermiques sans présenter de défaillance.”

Lors de ce test, notre module hybride Spring a été soumis à 1016W/m² pendant 1h puis de l’eau à 17°C est injectée pendant 5 mn pour vérifier d’éventuelles défaillances. Notre panneau n’en a subi aucune.