Peut-on bloquer le transfert thermique du Spring avec un échangeur en polymère ?

On pense souvent que les matières plastiques ne sont pas adaptées pour un bon échange thermique : tout est relatif.

Il faut en effet bien avoir en tête qu’un laminé photovoltaïque est composé de différentes couches qui ne sont pas elles-mêmes de bons conducteurs thermiques : verre, EVA (colle), backsheet (matière polymère elle aussi). Chacune de ces couches a une résistance thermique propre qui s’additionnent pour donner la résistance thermique du laminé photovoltaïque.

Nous ajoutons derrière ce laminé photovoltaïque un échangeur thermique en polymère de 0,7 mm d’épaisseur de peau. Certes le polymère n’est pas un bon conducteur thermique, mais il arrive derrière un laminé photovoltaïque qui est encore moins bon conducteur thermique que lui. En d’autres termes, sa “résistance thermique” est quasiment négligeable par rapport à la résistance thermique du laminé. Ainsi la chaleur qui arrive en face arrière du laminé photovoltaïque va bien être transmise à l’eau contenue dans l’échangeur, malgré le fait que celui-ci soit en polymère !

Le résultat est d’ailleurs remarquable : la puissance thermique de nos panneaux avec un échangeur en polymère n’est que de 2% plus faible que celle de nos panneaux avec un échangeur en inox, qui est quand à lui un bon conducteur thermique !

(NB : 2% car 912Wth sur le Wave 1 vs. 850Wth sur le Spring)