Quel fluide caloporteur faut-il utiliser en pressurisé ?

Pour une installation en pressurisé, il ne faut pas utiliser d’eau du réseau dans le fluide caloporteur, car celle-ci contient du chlore qui entraîne une corrosion des métaux et donc de l’échangeur thermique du panneau (dans le cas du panneau Wave uniquement), ainsi que des parties métalliques du système thermique en local technique (raccords cuivre, laiton, soupape, échangeur ballon…). L’utilisation d’eau du réseau dans le circuit fermé pourra accélérer la formation de boue dans le circuit.

Le fluide caloporteur doit être un mélange de glycol et d’eau déminéralisée. Nous ne pourrons garantir une installation qui n’a pas été mise en service avec de l’eau déminéralisée.

Utilisez donc du glycol pré-mélangé, qui contient déjà de l’eau déminéralisée et des anti-oxydants.

Le pourcentage de glycol du fluide caloporteur de l’installation dépend de la région. En France, il est indiqué en tant que de besoin, que l’installateur est tenu de se conformer aux prescriptions de l’ENN1991 1-6 clause 6.1.3.2 qui indique la témpérature minimale à prendre en compte, à savoir :