Pourquoi le panneau DualSun SPRING non-isolé est-il plus performant à basses températures ?

La puissance thermique d’un panneau solaire se calcule avec la formule suivante :

P = a0.A.G - a1.A.∆T(eau-air) [Wth]

  • a0 = Rendement optique panneau 
  • a1 = Coefficient de perte [W/K/m²] 
  • u = Vitesse vent [m/s] 
  • A = Surface du panneau [m²] 
  • G = Irradiation solaire [W/m²] 
  • ∆T(eau-air) = Tm - Ta [°C]
  • Tm = Température moyenne du fluide dans le panneau = (Tin + Tout) / 2 [°C]
  • Ta = Température de l'air ambiant [°C] 

 

Explication mathématique

Les coefficients a0 des panneaux SPRING isolé et non-isolé sont très proches.

a0 SPRING non-isolé

a0 SPRING isolé

58,9%

58,2%

Valeurs obtenues en conditions standard de test (STC), pour une température ambiante de 25°C sous 1000W/m2 d'ensoleillement.

 

  • L’écart de puissance thermique entre les panneaux SPRING isolé et non-isolé se trouve principalement dans le terme “- a1.A.∆T(eau-air)”.
  • Lorsque la température du fluide est inférieure à la température de l’air ambiant le terme “∆T(eau-air)” est négatif.
  • Ainsi le terme “- a1.A.∆T(eau-air)” devient positif et s’additionne avec le terme “a0.A.G” dans la formule de calcul.

 

Explication physique

La version non isolée du panneau SPRING récupère mieux l'énergie de son environnement (air) quand de l'eau plus froide que l’air circule dans le panneau. 

Lorsque du fluide plus froid que l’air circule dans le panneau, les cellules photovoltaïques sont également mieux rafraîchies, ce qui limite les pertes d’énergie par la face avant.

 

 

Quelle est la puissance thermique du panneau SPRING ?

Tout comprendre du calcul des performances thermiques des capteurs PV/T

Cet article vous a-t-il été utile ?
Utilisateurs qui ont trouvé cela utile : 1 sur 1

Vous devez vous connecter pour laisser un commentaire.